L'inhumation / la crémation

inhumation

 

L'inhumation

L'inhumation est l'action de placer le corps du défunt dans le sol, en pleine terre ou en caveau et en case urne ou cavurne dans le cas d'une crémation. L'inhumation a obligatoirement lieu dans un cimetière. L'autorisation d'inhumer est soumise à la présentation au préalable du certificat de décès, de l'autorisation de fermeture de cercueil et à l'autorisation de transport de corps.

Pour toutes les familles et les proches, l'étape de l'inhumation représente un moment fort en émotions et symboles. En effet, c'est le moment ou le contact visuel et physique est rompu, le défunt disparaît alors à jamais pour prendre place dans les mémoires.

C'est la pratique la plus répandu en France puisqu'elle concerne près de 70% des obsèques.

La crémation

La crémation est la technique qui consiste à brûler le corps afin de le réduire en cendres.

La crémation ne peut se réaliser que sur la volonté du défunt, ou sur la demande de la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles.

 

Suite à la crémation, les cendres sont recueillies dans une urne cinéraire et sa remise est effectuée à la personne ayant qualité pour pourvoir aux funérailles.

Pour les familles qui veulent se laisser le temps de réflexion pour la destination des cendres, l'urne peut être déposé provisoirement dans un local prévu à cet effet au crématorium. Le dépôt ne peut excéder une année.

 

En fonction des volontés du défunt ou de la famille, l'urne peut être placée dans un columbarium ou inhumée. Dans le cas de l'inhumation, l'urne peut être placée dans une cavurne ou dans une concession déjà existante ou nouvellement acquise.

 

Les cendres peuvent également être dispersées en pleine nature, en mer ou en jardin du souvenir. Dans le cas d'une urne biodégradable, elle peut être immergée en mer. Avant de procéder à toute dispersion, il est indispensable de demander l'autorisation à la commune.

cremation